accueil Caroline Geolle
Présentation


♦ Photographe autodidacte, Caroline Geolle utilise l'appareil photo tel un troisième oeil pour une quête vers l'au-delà des apparences, au-delà de l'évidence. Elle fonctionne à l'instinct, au fil de sa vie, explorant différents univers, cultivant l'imperfection pour réchauffer l'image et libérer le sujet qui s'y reflète.
Elle se passionne très jeune pour la photographie et après son bac sciences économiques et sociales, elle prend la route pour découvrir le monde.
Des rocheuses canadiennes aux plages australiennes, elle voyage, découvre, rencontre, apprend en traversant le quotidien mystique des balinais ou la route sauvage des Garage bands new yorkais. Elle se tourne alors vers le reportage et ses sujets de prédilection s'orientent vers la complémentarité et l'interaction entre la nature et les communautés humaines.
Depuis 1995, elle vit à l'orée de la Camargue, face à la mer, à La Grande Motte, cette ville à l'architecture atypique inondée de lumière. Elle s'engage alors dans un travail plus intime et poétique, comme "Je danserai pour toi", noir et blanc argentique, et "La Grande Mosa" où elle découvre l'art numérique. En 2013, elle fonde l'association Photographes Itinérants afin de transmettre ces connaissances et soutenir les démarches artistiques des photographes contemporains à travers d'expositions.

"La photographie c'est un fragment de vie sorti de son espace pour rentrer dans une autre dimension, celle de l'art."

♣ "Quand j'étais adolescente, tous les matins d'été, quand je pouvais dormir tard, ma chambre se transformait en véritable chambre noire. De la lueur du jour à travers les volets fermés, apparaissait alors, projeté sur le mur, le saule pleureur. Je me souviens de ses feuilles et du doux balancement de ses branches, et quelque fois d'une silhouette qui passait. C'était si silencieusement présent. Je me demandais comment cette si grande ombre pouvait entrer dans ma chambre, comment je pouvais voir ce qu'il se passait à cet endroit sans même le regarder et sans même être vue. Pourtant, jamais je ne me suis levée pour étudier le phénomène et rechercher le sténopé par lequel la magie opérait.

Je vivais juste cette expérience secrètement, comme un mystère que l'on n'ose révéler. Si secrètement en moi d'ailleurs, qu'aussitôt levée, je n'y pensais plus. J'étais certainement partagée entre l'envie de savoir et la complicité que j'avais avec cette apparition magique qui berçait mon réveil. J'ai longtemps choisi la deuxième option et quand je compris, l'image avait déjà disparu avec les vieux volets en bois. Et, plus tard, le saule s'arrêta de pleurer et nos jeux d'enfant sous son ombrage avec. On avait en effet estimé que ses larmes troublaient la clarté de la nouvelle piscine, qui illuminaient maintenant nos enfants de joies et de rires. Ca faisait bien longtemps que je ne dormais plus dans cette chambre. Résonnent encore ces rires autant que le doux bruit de l'ombre silencieuse de cet arbre disparu."


1996 - Lauréate prix OKEANOS dans la catégorie "photos marines" - Montpellier.
1997 - Lauréate prix du jury Ilford.
2012 - Adjudication digigraphie "L'écriture du désert" - Drouot - Paris
2012 - Intègre ARTPRICE.
2014 - Prix spécial de la meilleure photographie - "Cours et Jardins des Arts" - Vers Pont du Gard.
2019 - Honorable Mention pour la photo "The other" - Monovision Awards.

2020 - Photographe plateau - 48HPF Montpellier - "L'amour cinéma" réalisé par Gloria Rodenas.
2019 - Membre du jury "Festival international du court métrage" - Aigues-Mortes.
2016 - Création de l'exposition photo annuelle Images au Point - La Grande Motte.
2015 - LIVRE : Guide photographique "La Grande Motte, de l'ombre à la lumière."
2013 - Fondatrice de l'association Photographes Itinérants - La Grande Motte.
2015 - Collaboration avec La Grande Motte, illustration photo du livre d'art de Gilles RAgot.
2014 - Animation d'ateliers photo en milieu scolaire.
2009 - Livre d'artiste "Je danserai pour toi" (Sorcière hurlante dans son habit de louve......)

Exhibitions :
2019 : Corridor Elephant Gallery
2019 : Images au Point - La Grande Motte, "In the Garage".
2019 : Rencontres photos et images de Canaules - "In the Garage".
2019 : Médiathèque Calvisson - "In The Garage".
2016 : Images au point - La Grande Motte, "Light painting expérience".
2014/2015 : Pasino La Grande Motte, "La Grande Mosa" et "Je danserai pour toi".
2011 : Cours et Jardin des ARts - Vers Pont du Gard - "Je danserai pour toi".
2011 : Expositions divers salons d'art et créateurs, France.
2000 : "Autoportraits de l'artiste en son absence",
UTOPIA - Avignon, janvier/février
DIAGONAL CAFE - Montpellier - Mai
BIBLIOTHEQUE LGM : juillet:août
1997 : Espace Michèle Goalard La Grande Motte - "Grande Motte et Camargue".

AUTRES :
Reportages sur l'interaction entre l'homme et la nature - 1996 à 1999.
Reportage sur les Fallas de Valencia en collaboration avec l'agence internationale Explorer - Paris 1998.
Reportage sur la Côte Vermeille pour le magazine "Balade en France" - 1999

Depuis 2013, création et animation de workshop, avec Photographes Itinérants.

2014 - Organisation "Danse dans la ville", pour capter le mouvement dans l'architecture - La Grande Motte

2014 à 2019 : collaboration avec l'office de tourisme de La Grande Motte pour guider des balades photographiques à travers la ville et faire découvrir l'architecture à travers la photographie et le regard du photographe.

2016 - Performance Light Painting dans le cadre de l'exposition Images au Point.